Les espèces endémiques de Madagascar

Madagascar possède une faune et une flore singulières et surprenantes. Il est doté d’une richesse naturelle unique et incomparable. Cette plus grande île de l’Océan Indien est considérée comme une sorte d’arche de Noé. Il dispose plus de 12 000 espèces de plantes à fleurs dont 80% sont endémiques, et 260 espèces de reptiles, 32 espèces de lémuriens, 220 espèces d’oiseaux dont la majorité est endémique, etc. Voici quelques exemples d’animaux endémiques qui différencient le pays des autres.

Les Makis de Madagascar

Les lémuriens

Les lémuriens ou “Lemuroidea” sont les animaux les plus célèbres de  Madagascar et qui font le nom de ce pays. Ce sont des primates très étudiés par les scientifiques et  nombreuses d’entre eux sont en danger de disparition.  Ces espèces vivent dans les forêts. Ils marchent mal à terre, par contre, ils ont une grande aisance au milieu des branches d’arbres. Les grandes espèces se nourrissent de fruits,  de feuilles d’arbres et d’insectes, tandis que les plus petites sont généralement insectivores. Nous pouvons en distinguer beaucoup mais les plus connus sont l’indri,  le maki et le sifaka. Certains pensent que les lémuriens sont des singes. Oui, ils sont proches parents des singes mais ce sont des êtres différent.

Les lémuriens sont des animaux bien protégés et on peut les voir dans de nombreux parcs zoologiques. Si vous êtes dans la capitale, vous pouvez en trouver au Lemurs Park et à Andasibe. Dans le côte-Est, il y a le Parc d’Ivoloina, à moins d’une heure de Foulpointe qui est l’un des meilleurs sites touristiques de Madagascar. Au Nord, vous avez Lémuria Land Parc, à Nosy be. Au niveau international, le parc zoologique de Paris protège et conserve les lémuriens de Madagascar comme les Makis Catta, les Sifakas et les Grands hapalémurs, et d’autres encore. C’est l’un des spécialistes mondiaux des lémuriens depuis plus de 30 ans.  

Les caméléons

Les caméléons ou « Chamaeleonidae », sont des créatures impressionnantes, célèbres pour leur mimétisme (faculté à changer de couleur et à se fondre dans un environnement) et pour leur longue queue dont ils se servent pour grimper et pour se stabiliser. Ce sont des animaux qui se caractérisent par la mobilité indépendante de leurs yeux, leur langue protractile très habile leur permettant d’attraper leurs proies à distance et les doigts groupés en deux blocs opposables, assurant une bonne prise sur les branches.

Il existe plusieurs variétés de Caméléons dans le monde, mais Madagascar en abrite la majorité des espèces existantes. Considéré comme le berceau des caméléons, plus de la moitié des 200 espèces identifiées à ce jour y vivent. Les caméléons de Madagascar se répartissent en trois genres : Furcifer, Brookesia et Calumma. Ce peuplement de caméléons n’est pas seulement le plus important. Il est également le plus unique, avec 59 espèces distinctes qu’on ne trouve que sur la Grande Île. Le caméléon est inséparable de la culture malagasy. Sa marche un peu hésitante et par à-coups est considérée pour les « Zokiolona » (anciens) comme une leçon de sagesse puisqu’elle symbolise la réflexion. Le caméléon figure dans les contes, proverbes et chants du pays

Caméléon de Madagascar
Tortue espèce endémique de Madagascar

Les tortues étoilées

La tortue étoilée de Madagascar, ou tortue rayonnée, ou encore «Astrochelysradiata», est une espèce endémique de la famille des «Testudinidae» se trouvant surtout dans les parties Sud et Sud-Est. Elle possède une carapace sombre très bombée, composée de cinq plaques vertébrales, de quatre plaques costales, et de plaques marginales ornées de bandes claires formant des rayons solaires. L’écart entre les plaques anales et gulaire est plus important chez le mâle, et sa queue est plus épaisse. Elle fréquente principalement les savanes sablonneuses couvertes d’une végétation constituée de buissons épineux, de plantes succulentes et d’euphorbes dont elle se nourrit. Mais elle peut être observée aussi bien sur les hauts plateaux intérieurs que sur les dunes en bordure d’océan.

Les plus jeunes sont capables de se lever très haut sur leurs pattes et ne dédaignent pas gambader dans l’herbe fraîche. Ils marquent une préférence pour les zones humides alors que les adultes rechercheront les milieux plus secs. Cependant, à l’âge adulte, elle mesure une quarantaine de centimètres de long pour les mâles et une trentaine pour les femelles. Sa durée de vie est d’environ une centaine d’années et elle fait parti des plus belles tortues du monde.

Les mantelles dorées

Les mantelles dorées, nommées scientifiquement « mantella aurantiaca » sont des petites grenouilles faisant partie de la famille des mantellidés. Ce sont des espèces qu’on trouve uniquement dans les forêts tropicales de l’Ouest et du centre du pays. Elles ont une couleur orange flamboyant à jaune vif, et peuvent être de couleur orange, rouge orangée ou jaune. Elles mesurent entre 2 cm et 3 cm, pèsent jusqu’à 35g, vivent dans les marécages, les marais et dans les forêts de pandanus et se reproduisent à la saison humide. Ces espèces amphibiens se nourrissent d’insectes comme les termites, les mouches à fruits et les fourmis. Leur durée de vie maximum est de 8 ans, soit 5 ans en captivité.

Les mantelles dorées étaient beaucoup menacées puisqu’elles faisaient l’objet de vente au pays riches. Actuellement, le commerce de ces espèces est réglementé. Cependant, elles sont toujours menacées par la déforestation et sont en danger critique d’extinction.

Martelle dorée unique à Madagascar

Laisser un commentaire