Vanille de Madagascar, de l’or parfumé

Vanille de Madagascar, de l’or parfumé

Madagascar, l’île aux senteurs vanille

Madagascar est le premier producteur mondial de vanilles. 80% de cette plante parfumée sont fournis par ce pays tropical. Dans le pays, les fléaux naturels, notamment ont parfois des répercussions sur la culture de la vanille. Les agriculteurs doivent se plier aux désagréments de la nature tels que le cyclone et la sécheresse. 

Les obstacles ne se limitent néanmoins pas aux phénomènes naturels. Depuis quelques années, le vol constitue de véritables obstacles pour la filière. Récoltée avant sa maturité, les vanilles perdent de leur valeur.

La vanille fait la réputation de Madagascar. C’est même devenu un label pour distinguer la Grande île à l’étranger. Sa plantation occupe plus de 60.000 hectares de terrains agricoles. La plupart de ces cultures se trouvent dans la région du Sava.

Souvenir Vanille de Madagascar

Parfum vanille

Si la vanille trône en première place dans le monde culinaire, ce n’est pas le seul domaine où sa senteur exceptionnelle est mise en avant. La vanille s’est aussi invitée dans le monde de la parfumerie. Tous les grands créateurs en parfumerie l’ont adoptée. Parfum à la fois sucrée et suave, plus d’une ont succombé au charme de cette senteur qui vous accompagne dans vos déplacements. Son parfum vous transporte dans un monde tropical où la chaleur côtoie le bien-être.

La vanille, meilleur parfum en pâtisserie

Le parfum de la vanille rivalise avec le goût du chocolat dans le monde culinaire. C’est devenu un ingrédient incontournable pour la préparation d’un large choix de pâtisserie. Pour réussir la recette, il suffit de quelques gousses de vanille pour obtenir la senteur exquise.  La réputation de la vanille n’est plus à faire dans le monde de la douceur, même un enfant en bas âge reconnaitrait son parfum unique et raffole des délices au goût de vanille.

Glace à la vanille, pâtisserie
Vanille de Madagascar

La production de vanille à Madagascar

Introduite dans le pays en 1871, la vanille de Madagascar parcourt actuellement les pays du monde entier pour répandre son parfum unique. La culture de cette plante nécessite beaucoup d’attention et d’effort. Plusieurs étapes doivent être suivies pour pouvoir prétendre à une bonne récolte, mais surtout à une qualité supérieure. La fécondation doit être faite à la main par les cultivateurs. Ce procédé se fait très tôt, vu la durée de vie minime des fleurs.

Une fois les fruits arrivés à maturité, un long processus qui peut durer jusqu’à dix mois doit être respecté pour la garantir la qualité. Six étapes biens distinctes sont à prévoir : l’échaudage, l’étuvage, le séchage, la mise en maille, le calibrage et enfin le conditionnement. Ces étapes constituent les processus obligatoires par lesquels le fruit doit passer pour offrir à ses adeptes le parfum tant recherché.

Tous ces périples que la vanille doit faire expliquent largement son prix excessif. Maintenant que les parfums de synthèse existent, les producteurs qui vivent de la culture de vanille s’inquiètent. Néanmoins, comme on sait que le simili cuir n’égalera jamais le cuir véritable, les connaisseurs n’échangeront jamais la vanille avec de la vanilline.

Laisser un commentaire